Théâtre / Création vidéo

 

Comme à la maison, la force est publique de Jacques Albert

Écrit par Jacques Albert et mise en scène par Das Plateau pour les acteurs de la promotion 2019 de l’École des Teintureries, dépeint la vie quotidienne d’un groupe de policiers dans un commissariat « lambda ». Lors d’une garde à vue, un jeune homme noir meurt à la suite de maltraitances. Meurtre ou accident ? Comme à la maison interroge la légitimité de la violence d’État dans un monde instable qui ne cesse de reformuler son rapport à la force, à l’ordre et au désordre public.

 

Teaser

Comme à la maison montre, parfois durement, parfois avec tendresse, un monde pris dans ses contradictions, entre les grands idéaux, les engagements individuels et la réalité triviale de l’exercice quotidien de la violence.
En s’appuyant sur un dispositif plastique à la fois sonore, scénographique et d’images spatialisées, Das Plateau propose un spectacle troublant qui interroge la légitimité de la violence d’état dans un monde qui ne cesse de reformuler son rapport à la force, à l’ordre et au désordre public.

Scène interpellation

 

— CRÉATION

4 au 7 juin – 19h30 – Théâtre de Vidy, Lausanne
8 juin – 17h – Théâtre de Vidy, Lausanne

— TOURNÉE

13 juin – 20h – Équilibre-Nuithonie, Fribourg
25 juin – 20h – Le Grütli, Genève
20, 21, 22 et 23 juin – Théâtre de l'Aquarium, La Cartoucherie, Paris

Production Les Teintureries et Das Plateau (2019)
Conception et écriture du projet Das Plateau
Texte Jacques Albert
Mise en scène Céleste Germe et Maëlys Ricordeau
Composition musicale Jacob Stambach
Création vidéo Flavie Trichet-Lespagnol
Scénographie James Brandily
Avec Christophe Burgess, Lola Gregori, Jérémy Perruchoud, Aymeric Tapparel , Nathan Topow , Thaīs Venetz
Régie générale Théo Serez et Bastien Mérillat