Documentaire réalisé en février 2017

Partir en Iran, pour la première fois. 

En préparant mon voyage j’ai regardé en vrac des images de terres et de villes iraniennes, la carte du pays entre les mains. Tout m’attirait. Tout me parlait. Mais un jour lors de mes recherches, j’ai aperçu les toits en adobe de la ville de Yazd. 
La ville des badgirs, la « ville des capteurs de vent ». 
Je l’ai reconnue sans y avoir mis les pieds, comme si toutes ses ruelles tortueuses m’appelaient depuis Paris. 
C’était à Yazd qu’il fallait aller. Se perdre en plein milieu du désert, dans le labyrinthe d’une des plus vieilles cités au monde. Alors à Yazd, je me suis posée. 

A Yazd, j’ai rencontré Abbas, Farzane, Amir, Sadegh, Maryam et tant d’autres… 

De Yazd, je ne suis jamais complètement revenue.